FESTIVAL DU FILM D'ANIMATION D'ABIDJAN

Le 31 Mai, 01, 02 Juin 2019

Côte d'Ivoire, Abidjan

A propos de l’évènement

Un festival pour tous

Le FFAA ou Festival du Film d’Animation d’Abidjan est donc un rendez-vous culturel important qui offrira à ses participants une autre vision de l’animation et de son rôle prépondérant dans l’emploi et dans le développement des pays émergents dans les années à venir.

Comment révéler l’importance du film d’animation sur le plan culturel et social dans l’émergence des pays en voie de développement ?

Esquisser une solution à cette problématique revient à mener des actions concrètes dont l’une plus pragmatique est la création d’un festival entièrement dédié à l’animation.

RAPPORT DU FFAA 2018
Née le 13 décembre 2014 de l’initiative de professionnels et de sympathisants du domaine de l’animation, l’Association Ivoirienne du Film d’Animation (AIFA) est une jeune association ambitieuse qui a beaucoup de choses à présenter, mais surtout beaucoup de défis à relever. L’AIFA s’est fixée d’essentiels objectifs visant globalement à promouvoir le domaine de l’animation notamment l’amélioration de la visibilité du métier de l’animation tout en le rendant accessible à tous. Conscient de son importance dans l’émergence des pays en voie de développement et dans le souci de relever tous ces challenges, L’AIFA créé le Festival du Film d’Animation d’Abidjan (FFAA),un rendez-vous culturel annuel qui offrira aux festivaliers, pendant 3 jours, une autre vision de l’animation et de son rôle prépondérant dans l’emploi et le développement.
Les 06, 07 et 08 juillet s’est tenu La première éditionduFestival du Film d’Animation d’Abidjan (FFAA) organisé par l’Association Ivoirienne du Film d’Animation (AIFA). Cet évènement s’est déroulé sur troissites dont L’Institut Français,l’Immeuble Carboneet l’école ESMA.
#
Le vendredi 06 juillet 2018 a eu lieu la cérémonie d’ouverture à l’Institut Français à partir de 8h avec l’installation des invités. Une fois les invités installés, la conférence sur le thème « Le rôle des pouvoirs publics dans le secteur de l’animation » a débutée.Cette conférence a été animée par trois panelistes dont M. Kouamé Abel et M. Simon Adaé de la Côte d’Ivoire et M. Paré Wilfried du Burkina Faso.Les représentants de la Côte d’Ivoire, on donné leur avis sur leurs expériences vécues en disant qu’en Côte d’Ivoire, le gouvernement a mis en place un Fond de Soutien à l’Industrie Culturelle (FONSIC) afin d’octroyer des subventions aux acteurs des productions audiovisuelles du secteur de l’Animation. Ce qui leur permettrait de réaliser leurs projets audiovisuels. Par contre au Burkina Faso, les acteurs de ce secteur sont livrés à leur propre financement et ne bénéficient d’aucune subvention de la part de leur gouvernement. Après les différents avis des panelistes sur la question des rôles des pouvoirs publics dans ce secteur, il s’en est suivi des séries de questions-réponses entre l’assemblée et les panelistes.C’est sur la satisfaction d’une assemblée conquise qu’adébouché le cocktail prévu pour toutes les convives.L’après-midi de ce jour fut dédié à la projection des filmsen compétition sélectionnés. Le programme de cette première journée a pris fin à 21h. Pendant ce même temps ce déroulait des projections à l’Immeuble Carbone, à la salle de cinéma de l’Ordre des architectes.
Le samedi 07 juillet 2018 fut la deuxième journée du festival. Ce jour là, toute l’équipe a donné rendez-vous aux festivaliers à L’Immeuble Carbone où se sont tenues deux conférences à partir de 9h.Le premier thème animé fut « La différence entre la 2D et la 3D ». À cette conférence, les panelistes dont M. Abel KOUAME et M. Pierre SINDOde la Côte d’Ivoire, M. El Hadji Malick SECK du Sénégal, M. Minta DRAMANE du Mali et M. Wilfried PARE du Burkina Fasoont à tour de rôle expliqués selon leurs connaissances dans le domaine de la 2D ou la 3D, la différence entre les deux techniques d’animation. La seconde conférence a portée sur le thème de « Comment produire un film d’animation ». Chaque producteur a tout simplement exposé sa méthode de travail.
#
L’après-midi fut dédié aux projections des films en compétition sélectionnés. Dans la soirée à partir de 19h s’est tenue la cérémonie des Awards du Film d’ Animation. L’AIFA a tenu à récompenser le travail des producteurs de film d’animation africains lors de cette cérémonie. Au total, 34 films venant de 14 pays ont fait l’objet de soumission mais 17 films ont retenus l’attention du jury de sélection dont 03 films dans la catégorie « Long métrage », 07 films dans la catégorie « Court métrage » et 07 films dans la catégorie « Série ». Un jury composé de quatre membres cités plus haut a eu la lourde charge départager les candidats ayants soumissionnés.Le prix du meilleur long métrage fut décerné à M. Claye Edou du Cameroun pour son film intitulé « Minga et la cuillère cassée ». Le prix du meilleur court métrage fut décerné à M. Malinga Robin de l’Ouganda pour son film intitulé « A Kalabanda ate my a homework » et le prix de la meilleure série fut décerné à M. N’Ganza Hermann de la Côte d’Ivoire pour son film intitulé « La Petite Pokou ». Chaque lauréat a adressé ses remerciements à l’AIFA et à l’équipe d’organisation avec à sa tête le Président du Comité d’Organisation en l’occurrence M. Abel KOUAME. C’est sur ces notes de joie que tous les invités ont partagé le cocktail qui leurs a été servi. La cérémonie a pris fin à 21h.
Le lendemain, dimanche 08 juillet 2018, ce fut une journée réservée exclusivement aux projections. Les festivaliers ont encore répondu présents. La dernière séance de projection a pris fin à 17h. Des jeux ont également été organisés entre deux projections pour offrir des gadgets TV5 monde et TIVI5 aux festivaliers.
De façon conjointe, les 06, 07 et 08 juillet 2018, se déroulait sur le troisième site c’est-à-dire à l’école ESMA sise à la Riviera II, l’atelier de formation sur le thème de « L’Animation 3D ». Cet atelier fut piloté par trois professionnels du domaine : M. Hermann N’GANZA et M. Maxime KOUAME respectivement Directeur Artistique et Assistant à la Production à AFRIKA TOON et M. Steve GODE Responsable du studio MOTION FX. Les participants à la formations avaient déjà des notions dans le domaine ce qui a facilité l’enseignement.
A la fin du festival, Nous notons que tout s’est bien déroulé de façon générale avec plus de 25 000 personnes atteintes sur les plates formes dédiées au festival. La première édition du FFAA a permis de se soumettre aux réalités au point de vue de l’organisation. Pour les prochaines années, il a été suggéré d’avoir des partenaires sûrs pour le financement de l’événement. Il faudrait combler le vide entre les projections car le temps d’attentes était long. Faire des compiles des productions de l’AIFA pour entretenir l’auditoire entre les heures creuses. La première édition du FFAA a belle et bien eu lieu et restons optimiste quand au prochaines éditions.
Fait à Abidjan, le 10 juillet 2018
#
#
#

Soyez les premiers à en savoir plus

Inscription à la newsletter

Soutenez notre evenement

Nos Sponsors

Initiative

aifa

Partenaires

Ministère de la culture de Côte d'Ivoire
Ministère de l'intégration Africaine et des Ivoiriens de l'Extérieur
tv5monde
tivi5
institut-français
Majestic Cinéma
cnfci
Onac-ci
dailymotion
basiclead
afrikatoon
bayard afrique
sinanimation
arobasestudio
motionfx
fonsic

Où nous trouver?

Lieu & Info

Détails du lieu

Plateau - l’Institut français de Côte d’Ivoire.

Adresse:

Avenue Franchet d'Esperey, Abidjan (Côte d’Ivoire)

Email:

info@ffaafestival.com

Téléphone:

+225 22 413 448

Contactez-nous

Recherche